Centre Pompidou

  • Aux États-Unis, Georgia O'Keeffe (1887-1986) a acquis un statut quasi-légendaire et demeure la plus célébrée et reconnue des peintres américaines. Cet automne, le Centre Pompidou présentera la première exposition rétrospective française de l'oeuvre de O'Keeffe, réalisée en collaboration avec le Musée Thyssen de Madrid, la Fondation Beyeler de Bâle et le Musée Georgia O'Keeffe de Santa Fe.

  • L'exposition « Elles font l'abstraction » ambitionne d'écrire l'histoire des apports des artistes femmes à l'abstraction au XXème siècle, avec quelques incursions inédites dans le XIXème siècle.
    La plupart des expositions dévolues à l'histoire de l'art abstrait ont souvent minoré le rôle fondamental joué par les femmes dans le développement de cette tendance. Les dernières recherches qu'illustrent les nombreuses monographies et expositions thématiques récentes, permettent de réévaluer aujourd'hui l'importance de leur contribution, tout en questionnant les vieux schémas historiques.
    En se concentrant sur les parcours de ces artistes parfois injustement éclipsées, l'exposition propose d'écrire une autre histoire de l'art, élargie à la danse, aux arts appliqués, à la photographie, au cinéma et aux arts performatifs. Loin d'une simple compilation, l'exposition met en évidence les tournants décisifs qui ont marqué cette évolution, en évoquant aussi bien les recherches entreprises par les artistes, individuellement ou en groupe, que les expositions fondatrices.

  • À l'occasion du 150e anniversaire d'Henri Matisse, le Centre Pompidou rend hommage à l'un des plus importants artiste du XXe siècle à travers l'exposition « Matisse, comme un roman. » Avec plus de 200 oeuvres et documents provenant autant de la riche collection matissienne du Musée national d'art moderne que de grandes collections nationales et internationales, cette exposition retrace la carrière de l'artiste selon un parcours chronologique, de ses débuts vers 1890 au contact des maîtres pendant lesquels il élabore progressivement son propre langage pictural, jusqu'au début des années 1950.

    Le catalogue de l'exposition emprunte les codes de l'édition d'Henri Matisse, roman de Louis Aragon, et se déploie autour de cinq essais et d'une ample chronologie / anthologie illustrée et enrichie de nombreuses citations et documents inédits, afin de « bâtir le roman » du peintre Matisse et de son oeuvre, à la manière d'une biographie. La monographie est complétée par un petit cahier de reproductions de la revue Verve à laquelle l'artiste a activement contribué.

  • Le peuple de demain Nouv.

  • L'exposition « Elles font l'abstraction » ambitionne d'écrire l'histoire des apports des artistes femmes à l'abstraction au XXème siècle, avec quelques incursions inédites dans le XIXème siècle.
    La plupart des expositions dévolues à l'histoire de l'art abstrait ont souvent minoré le rôle fondamental joué par les femmes dans le développement de cette tendance. Les dernières recherches qu'illustrent les nombreuses monographies et expositions thématiques récentes, permettent de réévaluer aujourd'hui l'importance de leur contribution, tout en questionnant les vieux schémas historiques.
    En se concentrant sur les parcours de ces artistes parfois injustement éclipsées, l'exposition propose d'écrire une autre histoire de l'art, élargie à la danse, aux arts appliqués, à la photographie, au cinéma et aux arts performatifs. Loin d'une simple compilation, l'exposition met en évidence les tournants décisifs qui ont marqué cette évolution, en évoquant aussi bien les recherches entreprises par les artistes, individuellement ou en groupe, que les expositions fondatrices.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le Centre Pompidou poursuit la relecture des oeuvres majeurs du 20ème siècle et consacre une vaste exposition à Francis Bacon.

    La dernière grande exposition française de cet artiste eut lieu en 1996, au Centre Pompidou. Plus de vingt ans après, « Bacon en toutes lettres » réunit des peintures de 1971 - année de la rétrospective que lui consacrent les galeries nationales du Grand Palais - à ses dernières oeuvres en 1992.

    L'exposition du Centre Pompidou s'attache aux oeuvres réalisées par Bacon durant les deux dernières décennies de son oeuvre. Elle comporte soixante tableaux (incluant 12 triptyques, ainsi qu'une série de portraits et d'autoportraits), issus des plus importantes collections privées et publiques. De 1971 à 1992, (date du décès du peintre), la peinture est stylistiquement marquée par sa simplification, par son intensification. Ses couleurs acquièrent une profondeur nouvelle, il use d'un registre chromatique inédit, de jaune, de rose, d'orange saturé.

    Le propos du catalogue traite tout particulièrement du puissant lien entre les oeuvres de Bacon et la littérature. En outre, les triptyques font l'objet d'une présentation exceptionnelle sous forme de dépliants, permettant de prendre conscience de leur impact visuel et de leur parenté, sous un angle littéraire inattendu.

    Commissaire : Mnam/Cci, Didier Ottinger

  • Frida Kahlo est une véritable icône du xxe siècle. Sa vie et sa carrière extraordinaires continuent aujourd'hui d'influencer artistes, créateurs de mode, photographes, graphistes et musiciens dans le monde entier.

    Dotée d'un esprit indomptable et d'un style flamboyant, Frida était un personnage complexe et paradoxal. Encensée comme artiste novatrice et inspiratrice, elle l'est aussi comme héroïne politique et idole féministe radicale.

    À la recherche de Frida Kahlo rend hommage à cette incroyable artiste et figure culte, et invite le lecteur à la retrouver parmi 12 scènes animées illustrant les moments clés de sa vie.

    Il faut ensuite se reporter à la fin du livre pour connaître (et tenter de repérer !) les célébrités qui ont été les acteurs principaux de ces événements historiques et artistiques, ainsi que ceux qui s'inspirent encore de Frida !

  • « J'ai décidé de m'atteler au projet qui me tient à coeur depuis longtemps : se conserver tout entier, garder une trace de tous les instants de notre vie, de tous les objets qui nous ont côtoyés, de tout ce que nous avons dit et de ce qui a été dit autour de nous, voilà mon but. » Christian Boltanski.

  • Rarement une monographie de photographe a été aussi attendue que celle que Clément Chéroux consacre à Henri Cartier-Bresson.

    Dix ans après sa disparition, c'est à une relecture de son oeuvre que nous sommes invités grâce à l'ouverture des archives de la Fondation Cartier Bresson et quelques mois avant la grande rétrospective que le Centre Pompidou consacrera à " HCB " à partir du 9 février 2014.

    Car il n'y a pas un Cartier-Bresson mais des Cartier-Bresson. En près de 80 années de travail photographique, il voyage à travers le monde, découvre des cultures, côtoie différents groupes humains, participe à quelques-uns des plus grands mouvements de pensée.

    Du surréalisme à mai 68 en passant par la Seconde guerre mondiale, la décolonisation, la Chine de Mao et les Trente Glorieuses, ses images constituent un extraordinaire témoignage sur le XXème siècle.

    Avec son génie de la composition, son intelligence des situations et son aptitude à les saisir au bon moment, Cartier-Bresson est devenu l'une des légendes de l'art photographique.

    Le catalogue propose une sélection de 500 photographies, dont plusieurs inédites, accompagnées d'un texte de Clément Chéroux et de nombreuses illustrations pour éclairer le travail de l'artiste.

  • L'album, un souvenir de l'exposition Matisse, comme un roman.

    Structuré par les textes de salle de l'exposition, il présente de manière chronologique un ensemble d'oeuvres majeures analysées par une notice, complétée par un ensemble de citations.

    Un ouvrage à destination du grand public, clair et très illustré, en complément du catalogue d'exposition.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Du 18 mars au 15 juin, le Centre Pompidou accueille Christo et Jeanne-Claude, Paris !. Pour l'occasion, découvrez un coffret en édition limitée comprenant le catalogue de l'exposition ainsi qu'un dessin du Pont-Neuf numéroté et signé par l'artiste, à 450 exemplaires.

  • Formé aux Beaux-Arts de Paris (1955-1959), puis à l'Académie de théâtre de Prague en scénographie (1959-1962), Farid Belkahia est connu pour ses oeuvres peintes sur cuirs avec des matériaux naturels.

    Directeur de l'École des beaux-arts de Casablanca entre 1962 et 1974, il joue un rôle essentiel au Maroc dans « la décolonisation des imaginaires » en proposant un enseignement ouvert, émancipé des pratiques occidentales.

    À partir de 1974, il se consacre entièrement à son art, utilisant pour ses oeuvres le cuivre, la peau, les bois découpés, les colorants naturels, recréant, notamment à partir des signes berbères, des symboles graphiques universels. Il a imposé l'idée d'une peinture indépendante de l'héritage colonial et instauré des valeurs contemporaines qui vont influencer des générations d'artistes au Maroc et lui donner une présence internationale.

  • Selon un parcours chronologique des oeuvres, le cubisme est présenté dans son intégralité, de ses origines aux concepts clés, pour comprendre l'évolution du mouvement. Cette analyse permet d'inscrire le cubisme dans les dimensions sociales, économiques ou politiques de l'époque.

  • Un ouvrage apportant une analyse complémentaire et très personnelle par des artistes de premier plan sur le rapport entre art pictural et littérature, entre peinture et écriture.

    Traduction inédite en français d'entretiens menés en 1975 par le critique d'art Jean-Claude Lebensztejn sur l'influence de Matisse et publiés à l'époque dans le périodique Art in America (Eight Statements. Interviews by Jean-Claude Lebensztejn) avec les artistes suivants :
    Roy Lichtenstein.
    Paul Sharits.
    Tom Wesselmann.
    Carle Andre.
    Donald Judd.
    Brice Marden.
    Franck Stella.
    Andy Warhol.

  • Des activités de coloriage, de découpage, de collage et 50 autocollants repositionnables, pour découvrir et réinventer une oeuvre de Matisse, La tristesse du roi.

  • Cet ouvrage offre une importante sélection de la collection d'architecture du Centre Pompidou. Cette collection, qui a aujourd'hui 25 ans, constitue par sa richesse la référence internationale en la matière.
    Quelque 250 notices scientifiques rédigées par les conservateurs du Musée national d'art moderne et leur équipe ou par des historiens de l'architecture et une iconographie abondante éclairent le travail des architectes, ici présenté suivant des entrées par créateur, agence d'architecture ou collectif. Cette approche permet d'apprécier tout à la fois la singularité d'une oeuvre et l'itinéraire d'une carrière au regard de ce qui est commun à la discipline, emblématique d'une période, d'un courant de pensée ou d'un territoire géographique.
    Si la collection d'architecture compte parmi ses pièces plusieurs édifices grandeur nature, elle est pour l'essentiel composée de dessins originaux et de maquettes d'étude. Témoignant du processus de conception, des toutes premières esquisses jusqu'aux plans de détails, ils donnent des clés d'accès essentielles à ce domaine de création qui trouve son aboutissement dans l'acte de bâtir.
    Toute collection est affaire de choix et d'engagement : choix de ceux qui la constituent et engagement des architectes qui la soutiennent. La collection du Centre Pompidou en est l'illustration, réunissant architectes français et étrangers, tenants de l'expressionnisme, du futurisme, du constructivisme, héros du mouvement moderne, protagonistes de la reconstruction et de la production de masse, adeptes de l'industrialisation, inventeurs ou théoriciens, visionnaires et utopistes, constructeurs des villes d'aujourd'hui.

  • Sonia Delaunay emmène son fils Charles dans un voyage fantastique à la chasse aux couleurs, aux formes et aux sons qui entourent son oeuvre. Ils parcourent l'Europe au volant de leur voiture magique.

  • L'exposition " Miro " s'inscrit dans le programme " hors les murs " engagé par le Centre national d'art et de culture Georges Pompidou à partir d'ensembles majeurs de la collection du Musée national d'art moderne, en partenariat avec les musées qui, sur le territoire français, consacrent tout ou partie de leur collection à l'art du XXe siècle.
    Cet ouvrage constitue le premier catalogue complet et analytique des oeuvres de Miro présentes dans la collection du Centre Georges Pompidou, Musée national d'art moderne. Cet ensemble s'impose aujourd'hui par sa qualité et sa richesse - vingt peintures, cinq sculptures et objets, plus de quatre-vingts oeuvres graphiques comme l'un des axes forts de la collection. Il permet une compréhension historique, formelle, d'une production magistrale qui a traversé tout le siècle aux côtés de celles de Picasso et de Matisse et qui, par sa liberté d'invention, a façonné tout autant notre contemporanéité.
    Profondément nourri aux forces telluriques et cosmiques, et solidement ancré dans la réalité populaire et imaginative catalane, le langage plastique de Miro s'élève à la dimension de l'universel ; il atteint la portée du mythe, en restant dans l'interrogation la plus constante du réel. Chez Miro, l'affrontement, pugnace et sans cesse renouvelé, à la matière de la peinture et à la résistance du support, l'utilisation des matériaux les plus quotidiens se font tout à la fois exercice mental et expression poétique.
    À travers lui, le peintre jugule son combat avec l'informe pour dégager les signes actifs de son univers.

  • Difficile à imaginer mais la préhistoire n'a été découverte qu'au 19e siècle. Un monde d'ossements et de cailloux en tout genre, de grottes inquiétantes et de bêtes gigantesques s'ouvre aux archéologues et fascine les artistes comme Cézanne, Picasso, Giacometti, Brassaï... Et toi, es-tu prêt(e) à te laisser inspirer par cette période extraordinaire ? Attrape tes crayons et fais marcher ton imagination ente glissant tour à tour dans la peau d'un archéologue et d'un artiste.

empty