Marabulles

  • L'enfance et l'éducation d'une jeune fille qui va devenir une des plus brillantes intellectuelles du 20ème siècle et une des féministes les plus engagées.
    Un récit qui s'attache à montrer le parcours d'une toute jeune femme dont la passion pour les lettres et la connaissance est née dès l'enfance, dans un milieu et à une époque où il n'était pas si facile d'être une femme libre.

  • Le Tour de France 1948 fera de la vie de la superstar italienne du cyclisme Gino Bartali une histoire fascinante. Tout commence par des débuts modestes dans un petit village près de Florence, jusqu'à son ascension vers la célébrité grâce à ses victoires au Tour d'Italie en 1936 et 1937, puis au Tour de France en 1938. Cela aurait pu être le récit d'une grande réussite, mais hélas son frère, qui était lui aussi un cycliste renommé, meurt dans un accident, amenant Gino à remettre en question sa carrière. Puis la montée du fascisme l'oblige à l'interrompre, mais également à faire des choix de vie cruciaux.
    Sans que même sa famille ne le sache, il rejoint la résistance, passe en fraude des documents de la police fasciste et de l'armée allemande, et cache une famille juive dans son grenier ; activités dont il ne parlera jamais, mais qui lui vaudront un hommage posthume à Yad Vashem.
    Pour finir, il gagne son second et dernier Tour de France, dix ans après sa première victoire. C'est avec cette prouesse, le plus grand écart de temps entre deux victoires de l'histoire du Tour de France, qu'il laisse son empreinte professionnelle.
    L'auteur Julian Vojol et l'illustratrice Lorena Canottiere font équipe pour retracer, en réunissant différentes sources, la vie incroyable de ce merveilleux et véritable héros italien.

  • Nina, reporter, s'est immergée dans les sales guerres d'Irak et de Tchétchénie.

    Falloujah, Irak, mars 2004 : soldats américains et milices d'Al-Qaïda s'affrontent sauvagement. Piégée dans une tempête de sable, la jeune journaliste ôte sa tenue occidentale et revêt l'abaya, longue tunique noire traditionnelle. Quasi invisibilisée, Nina se sent ainsi protégée et prête à tout pour observer la bataille.
    Grozny, capitale de la Tchétchénie, fin 1999 : grâce au jeune Mahmoud, Nina s'est coulée dans la sordide réalité de la guerre.
    Nice, France, 2014 : Abdel, habitant des quartiers nord, revient sur son désir passé d'aller faire le djihad.

  • Je suis Sofia, résonne telle une affirmation. Le récit est raconté de l'intérieur au plus près des personnages. Céline la scénariste invite à vivre la transition de genre de l'aîné de la famille dans une famille catholique à Rome. En 1996, Céline est fille au pair à Rome et elle s'occupe alors de deux petits garçons italiens : Edoardo 5 ans et Amedeo 18 mois.

    21 ans plus tard, elle part les retrouver... les petits bambini ont bien dû grandir ! Céline n'est au courant de rien. Arrivée à l'aéroport, on lui présente Sofia. Mais qui est donc Sofia ? Et là, en un battement de cil, elle reconnait Edoardo sous les traits féminins de Sofia. Le choc. Sofia vient de faire son coming out transgenre. Céline partage un week-end avec toute la famille. Elle y retournera en 2019 après l'opération de Sofia en Thaïlande pour la transition Male to Female. C'est à ce moment que Sofia veut se confier et tout raconter sans détour au plus près de ses émotions et de son corps. Son frère Amedeo et ses parents l'accompagnent au mieux, chacun avec l'ouverture d'esprit qui lui est propre. C'est troublant de vérité. Sofia a attendu ses 26 ans pour oser parler de son désir de transition.

empty