• Icônes de l'art moderne, la collection Morozov Nouv.

    Après le grand succès succès de l'exposition « Icônes de l'art moderne. La collection Chtchoukine » le Fondation Louis Vuitton présente du 24 février au 25 juillet 2021 « Icônes de l'art moderne. La collection Morozov ». Les frères Mikhaïl et Ivan Morozov, hommes d'affaire moscovites, ont constitué une collection extraordinaire d'oeuvres d'art moderne d'artistes tels Picasso, Matisse, Gauguin, Van Gogh, Cézanne, Bonnard, Denis, Degas, ainsi que d'artistes russes (Vroubel, Chagall, Malevitch, Repine, Larionov, Serov...) Nationalisée lors de la révolution de 1917, la collection fut distribuée, après la Seconde Guerre mondiale, entre le musée de l'Ermitage (à Saint-Pétersbourg), le Musée des beaux- arts Pouchkine et la galerie Tretiakov (à Moscou). C'est grâce à la collaboration remarquable de ces musées russes que la Fondation Louis Vuitton présentera ces oeuvres. Il s'agit d'un événement artistique exceptionnel puisque jamais cet ensemble d'oeuvres n'a été présenté hors de Russie. Un dispositif spécial d'accueil du public sera mis en place dans la stricte application des recommandations sanitaires du gouvernement a?n de garantir la sécurité et la meilleure protection des visiteurs.

  • The Fondation Louis Vuitton's unprecedented exhibition brings together one hundred and thirty masterpieces, among the most iconic of the collection created in Moscow by the great Russian art patron, Sergei Shchukin. From Le Déjeuner sur l'herbe (1866) by Claude Monet, the hieratic Mardi gras (1888-90) by Paul Cézanne, Paul Gauguin's Tahitian odalisque Eh quoi, tu es jalouse? (1892), the luminescent panel L'Atelier du peintre (1911) by Henri Matisse, to conclude with Pablo Picasso's Trois femmes (1908) and the collage Compotier, grappe de raisin, poire coupée (1914), the magnificence of Shchukin's collection is most fittingly exhibited here.
    Extended by a group of sorne thirty major works from the Russian avant-gardes, including Counter Relief (1916) by Vladimir Tatlin, Green Stripe (1917) by Olga Rozanova, and Kazimir Malevich's monochrome painting, Black Suprematie Square (1929), Icons of Modern Art covers the extreme breadth of this journey through nineteenth- and twentieth-century creation. The presentation of these exceptional works, where our collective gaze cornes together, constitutes an exemplary "painting lesson."

  • The Morozov collection ; icons of modern art Nouv.

    The second installment of Icons of Modern Art, the major exhibition organized by Fondation Louis Vuitton, brings together more than 170 unparalleled masterpieces from the collection of modern French and Russian art created by the Muscovite brothers Mikhail and Ivan Morozov.
    Following the exhibition of the collection of Sergei Shchukin, Fondation Louis Vuitton continues its exploration of the cultural and intellectual world of Russia's collectors and patrons, pioneers of modern art. Presented for the fi rst time outside Russia, the Morozov collection includes iconic works by Manet, Rodin, Monet, Pissarro, Toulouse-Lautrec, Renoir, Sisley, Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Bonnard, Denis, Maillol, Matisse, Marquet, Vlaminck, Derain, and Picasso, alongside works of celebrated Russian artists from the turn of the twentieth century, such as Repin, Vrubel, Korovin, Golovin, Serov, Larionov, Goncharova, Malevich, Mashkov, Konchalovsky, Utkin, Saryan, and Konenkov. The unprecedented presentation of work by these artists represents an exceptional opportunity for discovering them anew.
    The philanthropic brothers Mikhail Abramovich Morozov (1870-1903) and Ivan Abramovich Morozov (1871-1921) dominated Moscow's cultural life from the end of the nineteenth century until the early twentieth century, along with the Tretyakov, Mamontov, Ryabushinsky, and Shchukin families. Their unconditional support of European and Russian contemporary art was integral to the international recognition of modern French painters.

  • Anglais Cubist Picasso

    Anne Baldassari

    Publié à l'occasion du centenaire de l'oeuvre Les demoiselles d'Avignon, cet ouvrage explore et analyse la période d'expérimentation cubiste de P. Picasso dans ses deux principales phases ainsi que ses répercussions dans ses travaux ultérieurs. Des essais rédigés par des spécialistes du peintre accompagnent ce catalogue.


  • Retrace la relation entre Pablo Picasso et la photographe Dora Maar de 1935 à 1937 et analyse l'influence respective entre les deux artistes et les échos de cette liaison dans leur oeuvre dans les années 1940.


  • Picasso cubiste

    Anne Baldassari


    A l'occasion de l'anniversaire des Demoiselles d'Avignon, le musée Picasso organise une grande rétrospective sur Picasso et le cubisme, l'un des mouvements les plus décisifs de l'art moderne. C'est en effet après ce tableau que Picasso se lança avec Braque dans l'aventure du cubisme. Cette rétrospective montre les répercussions de cette expérimentation dans l'oeuvre ultérieure de l'artiste.


  • Musée Picasso Paris

    Anne Baldassari

    Picasso est connu du grand public, sans que soient toujours bien perçue la richesse et la variété des périodes que traverse son oeuvre. Elles sont pourtant particulièrement manifestes au musée national Picasso qui, installé dans l'hôtel Salé, à Paris, depuis 1985, abrite, avec plus de 4500 pièces, la plus belle collection publique d'oeuvres du grand maître du XXe siècle jamais constituée.
    Cet album propose de suivre l'accrochage et le parcours de l'exposition, mettant en avant les oeuvres les plus emblématiques des différentes périodes de la carrière artistique de Picasso. Chacune d'entre elles est introduite par un texte synthétique expliquant les grands principes formels qui ont régi son travail.

  • State Hermitage Museum - Pushkin State Museum of Fine Arts


  • Flammarion
    Réunion des Musées Nationaux
    Paris, 1927 : Francis Bacon visite l'exposition « Cent dessins par Picasso » à la galerie Paul Rosenberg. Le choc est tel qu'il va déterminer son entrée en peinture. « Obsédé », Bacon ne cessera dès lors d'entretenir des rapports multiformes avec l'art du grand maître moderne.
    Cet ouvrage et l'exposition présentée au musée Picasso confrontent les deux artistes et retracent l'histoire d'une « période Picasso » (1927-1944) de l'oeuvre de Francis Bacon, jusqu'ici peu connue. À travers le prisme baconien des peintures à « clefs », « cris » ou « ombres portées », ce sont aussi les révolutions surréalistes de Picasso, menées par un essaim de petites baigneuses, qui se donnent à redécouvrir. Le mano a mano artistique de cette filiation majeure, oscillant entre fascination et déni, témoigne singulièrement d'une vie parallèle des images, de leur puissance génésique à convoquer la peinture des maîtres anciens comme à incarner, au présent, la « vibration du vivant ».


  • Picasso Carmen

    Anne Baldassari

    carmen assiège picasso depuis son oeuvre de jeunesse où prostituées et gitanes confondent leur aura sulfureuse pour remettre en cause la morale de l'ordre bourgeois.
    elle traverse ainsi tous son art depuis ce premier croquis arménien datant de 1898, les scènes de bordel des années 1900-1903, les grands portraits en espagnoles de 1905-1908, les toreras mises à mort des années 30, jusqu'aux illustrations du carmen de mérimée en 1949 et du carmen des carmen en 1957. inspirée par une espagne de fantaisie ou puisant à la source de la mythographie grecque, la fatale héroïne se révèle le foyer d'une ardente et foisonnante symbolisation.
    mais c'est aussi la figure du double qui s'esquisse derrière la carmen picassienne : carmen est l'autre, le peintre lui-même se reflétant au miroir de la femme.

  • Les Éditions Gallimard publient à l'automne prochain le catalogue de l'exposition, Icônes de l'art moderne. La collection Chtchoukine, qui sera présentée à la Fondation Louis Vuitton du 21 octobre 2016 au 20 février 2017. Cette exposition, qui montrera une très large sélection d'oeuvres du grand collectionneur russe, aujourd'hui conservées au musée Pouchkine à Moscou et au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersourg, est un événement exceptionnel attendu par le monde de l'art.
    Un symposium international sera organisé parallèlement à l'exposition. Il s'attachera notamment à éclairer la figure générique du « collectionneur-visionnaire », mécène et patron des arts au XIXe et au XXe siècle comme à interroger les nouvelles spécificités du rôle de mécène collectionneur dans le soutien apporté à la création contemporaine en ce début du XXIe siècle en Europe comme en Russie.
    Cet ouvrage, qui paraîtra dans la collection « Témoins de l'art », est associé à ce symposium prévu autour de l'exposition, et en propose les contributions par anticipation.
    Doté de cahiers couleurs, il presentera notamment les photographies de l'exposition en dialogue avec l'architecture de Frank Ghery et l'oeuvre in situ de Daniel Buren.
    Deux cahiers de photographies présenteront la scénographie et l'accrochage des oeuvres avec des vues et des croquis, illustrations, documents de travail des projets de Daniel Buren et de Peter Greenaway.
    Les essais illustrés de photos des oeuvres reprendront les grands thèmes suivants :
    - La scène parisienne 1890-1900 (Marchands et collectionneurs), - La première collection Chtchoukine, - La Danse et la Musique (Matisse), - Picasso et le principe plastique de l'Icône byzantine, - Histoire de la collection Chtchoukine, - Deux modèles russe et américain de collections d'art moderne, Chtchoukine à Moscou et Alfred Barnes à Philadelphie, - Réception des Ballets russes de Diaghilev par le milieu artistique des modernes et des avant-gardes fauves et cubistes, - L'influence de la collection Chtchoukine sur les avant-gardes russes, - L'histoire des manifestations publiques et des expositions rendant compte de la naissance et de l'action des avant-gardes russes en Russie et en France.
    Une chronologie générale, mise en perspective avec la chronologie de la collection Chtchoukine, recense les faits et dates les plus significatifs pour rendre compte des échanges artistiques entre les avant-gardes françaises, européennes et russes.

  • A l'occasion de la réouverture, après travaux, du Musée Picasso en novembre 2013, présente l'accrochage chronologique des collections du musée et présente les grandes périodes de la carrière de l'artiste.

  • Flammarion Picasso / Dora Maar ou comment le pouvoir de l'image, avant de devenir poème, vient inscrire l'histoire dans l'Histoire.
    Dora Markovitch, dite Dora Maar, célèbre photo-reporter et photo-monteuse surréaliste, fascina Picasso.
    La légende qu'ils inventent à deux mains, depuis l'automne de leur rencontre en 1935, est au centre de l'exposition consacrée pour la première fois au sujet par le musée national Picasso.
    À travers les photographies que Dora prend de Picasso ou de ses oeuvres en cours d'exécution, comme des dessins, peintures, sculptures et poèmes que Picasso dédie à Dora, c'est de l'histoire d'une décennie tragique allant de Guernica (1937), à L'Aubade (1942) et au Charnier (1945), que cette exposition et ce catalogue veulent rendre compte. Portant le masque de Minotaure, Picasso confère successivement à Dora les figures de la Sphinge, de la Femme qui pleure, suppliante, ou de la mort elle-même, tandis qu'elle sera son témoin.

  • Présentation de plus d'une centaine d'oeuvres de Picasso appartenant au collectionneur Heinz Berggruen qui a suivi toutes les évolutions de l'artiste, des périodes bleue et rose aux dernières toiles du maître, en passant par ses créations cubistes, surréalistes ou classicisantes.

empty