Histoire de la BD

  • Depuis près de deux siècles, la bande dessinée a connu des développements remarquables, dans les directions les plus diverses. Elle était comique avec Töpffer, Christophe et Rudolf Dirks ; elle l'est restée avec Astérix, Dragon Ball et Titeuf. Mais elle s'est faite poétique avec Winsor McCay et Frank King, épique avec Flash Gordon et Batman, feuilletonesque avec Hugo Pratt et Naoki Urasawa, intimiste avec Alison Bechdel et Fabrice Neaud, romanesque avec Posy Simmonds et Alan Moore, minimaliste avec Charles Schulz et Claire Bretécher, picturale avec Charlotte Salomon et Lorenzo Mattotti... Grâce à des albums comme Maus, C'était la guerre des tranchées ou Gen d'Hiroshima, la bande dessinée est parvenue à représenter les plus grandes tragédies de l'Histoire. Robert Crumb, Yoshiharu Tsuge et Marjane Satrapi ont montré à quel point elle se prêtait à l'autobiographie. Joe Sacco, Guy Delisle et Emmanuel Guibert lui ont permis de renouer avec le grand reportage, nous entraînant en Palestine, en Corée du Nord ou en Afghanistan.

    Les nombreux médias qui se sont développés après la bande dessinée, de la photographie à internet en passant par le cinéma et la télévision, ne lui ont rien ôté de sa pertinence. De réalisation légère, de fabrication peu coûteuse, elle a encore de beaux jours devant elle.

    Sans prétendre à l'exhaustivité, le livre de Benoît Peeters permet de découvrir la richesse du neuvième art et quelques grands moments de son histoire.

  • L'art du manga

    Jean-Samuel Kriegk

    • Palette
    • 20 Avril 2021

    Savez-vous qu'Hokusai et les estampes sont les véritables ancêtres du manga contemporain ? Qui sont le mangaka et le tantôsha ? Ou encore savez-vous que la France est le pays qui lit le plus de mangas au monde, après le Japon ? Dans cet ouvrage accessible pour les novices comme pour les initiés, Jean-Samuel Kriegk nous présente avec précision tous les rouages de cette industrie, ses origines et évolutions, son influence dans le monde entier et en particulier en France, ainsi que ses liens avec les animations, jeux vidéo et bien sûr l'art contemporain.

  • Cet ouvrage offre un état des lieux de la manière dont la bande dessinée d'expression française, dite souvent franco-belge, montre la guerre d'Algérie depuis soixante ans.
    Après une analyse chronologique replaçant l'ensemble du corpus dans son contexte historique, cet essai largement illustré aborde de manière synchronique quelques thématiques fréquemment abordées dans les albums et en partant des bandes dessinées elles-mêmes et en proposant des mises en miroir avec les écrits d'historiens spécialistes du sujet comme B. Stora, M. Harbi, G. Pervillé, R. Branche, pour ne citer qu'eux.
    Cette étude bénéficie également d'entretiens inédits accordés par quatre auteurs de bande dessinée ayant abordé ce thème dans leurs albums : les français F. Giroud, J. Ferrandez, L. Galandon, le belge Ph. Richelle.

  • Chronologie d'une oeuvre t.4 : 1939-1943

    Hergé

    • Casterman
    • 4 Novembre 2003

    L'oeuvre abondante et multiple d'Hergé n'avait jamais été présentée dans sa globalité. Le parti pris chronologique restitue fidèlement ce qui fut le quotidien de l'artiste, une aventure en soi. Il permet, de plus, de tisser entre les différentes productions d'Hergé des liens qui n'étaient jamais apparus jusqu'à présent: sources ou parentés d'inspiration, influences stylistiques, évolution du graphisme, rejaillissement d'un travail sur l'autre, espoirs et limites de la technique, convergences de thèmes, ruptures accidentelles ou délibérées, émergence d'un moyen d'expression.
    Le dessin d'Hergé est prioritairement mis en valeur. Le commentaire de Philippe Goddin concis, éclairant, présente les oeuvres en se nourrissant d'éléments biographiques ou documentaires. L'auteur n'a pas manqué de remonter toutes les pistes, dont certaines totalement inexplorées. Il a découvert des aspects méconnus et a retrouvé des dessins inédits ou oubliés dont beaucoup sont publiés ici pour la première fois.
    De Tintin au pays de l'or noir (1939) au Trésor de Rackham le Rouge (1943), Hergé entraîne le lecteur loin des réalités quotidiennes en cette période troublée. Dès lors, le succès de Tintin croît significativement. À côté des nouveautés, où apparaissent Haddock et Tournesol, il adapte les épisodes précédents pour la couleur, donne des prolongements variés à son oeuvre (produits dérivés, adaptations théâtrales) et l'ouvre au marché néerlandophone. À trente-six ans, maître de son art, il va modifier radicalement sa méthode de travail.

  • Chronologie d'une oeuvre t.1 : 1907-1931

    Hergé

    • Casterman
    • 8 Novembre 2000

    Premier d'une série de cinq tomes exposant l'oeuvre dessinée d'Hergé. Véritable musée de papier, cet ensemble exprimera le talent multiforme et parfois inédit d'un des plus grands auteurs du vingtième siècle.

  • Chronologie d'une oeuvre t.3 : 1935-1939

    Hergé

    • Casterman
    • 24 Octobre 2002

    Troisième tome d'une série de cinq exposant l'oeuvre dessinée d'Hergé. Véritable musée de papier, cet ensemble exprime le talent multiforme et parfois inédit d'un des plus grands auteurs du XXe siècle. Ce volume commence par«L'Oreille cassée»et se termine par«Le Sceptre d'Ottokar».

  • Tezucomi n.3

    Collectif

    • Delcourt
    • 10 Novembre 2021

    Le concept du Tezucomi est simple : des auteurs et illustrateurs du monde entier choisissent leur oeuvre préférée du maître et produisent un chapitre spin-off, mélangeant habilement leur sensibilité à celle du Dieu du manga. Un hommage particulièrement émouvant pour toutes les générations bercées (trop près des cases) par Tezuka !

  • 1952. En pleine reconstruction après la Seconde Guerre mondiale, le Japon voit l'émergence du manga moderne, qui devient rapidement le loisir préféré de ses citoyens. Au fil des décennies, il se fait le témoin des angoisses et des rêves de plusieurs générations de Japonais, des heures sombres et joyeuses de leur pays.  L'histoire du manga, à la fois acteur et spectateur de son époque, est inextricablement liée à l'évolution sociale, économique, politique et culturelle du Japon. Essentiel au quotidien de ses habitants et à son PNB, le manga compte parmi les fers de lance du développement international de la troisième puissance économique mondiale en 2018.
    Comment le marché du manga a-t-il atteint le milliard d'exemplaires annuels en moins d'un demi-siècle ? Qui sont les acteurs majeurs de cette incroyable expansion ? Découvrez, au fil des pages et des années, les événements et les artistes majeurs qui ont marqué l'histoire du manga moderne dans une nouvelle édition, mise à jour et augmentée.

    69 ans. 69 portraits.  Des milliers d'histoires.

  • Chronologie d'une oeuvre t.5 : 1943-1949

    Hergé

    • Casterman
    • 1 Octobre 2004


    Cinquième volume d'une série sur l'oeuvre dessinée d'Hergé. Présente les multiples facettes de l'artiste à travers des reproductions d'esquisses, de dessins et de coloriages originaux réalisés alors qu'il préparait la parution des«7 boules de cristal»et du«Temple du soleil». Cette période est aussi marquée par la création de l'hebdomadaire«Tintin»en 1946.


  • Tezucomi n.1

    Collectif

    • Delcourt
    • 6 Janvier 2021

    Le concept du Tezucomi est simple : des auteurs et illustrateurs du monde entier choisissent leur oeuvre préférée du maître et produisent un chapitre spin-off, mélangeant habilement leur sensibilité à celle du Dieu du manga. Un hommage particulièrement émouvant pour toutes les générations bercées (trop près des cases) par Tezuka !

  • Tezucomi n.2

    Collectif

    • Delcourt
    • 2 Juin 2021

    Le concept du Tezucomi est simple : des auteurs et illustrateurs du monde entier choisissent leur oeuvre préférée du maître et produisent un chapitre spin-off, mélangeant habilement leur sensibilité à celle du Dieu du manga. Un hommage particulièrement émouvant pour toutes les générations bercées (trop près des cases) par Tezuka !

  • À l'occasion des 30 ans de La Fanzinothèque, cet ouvrage présente plus de 200 fac-similés de fanzines de bande dessinée jamais réédités depuis leur création. Objet alternatif oscillant entre presse, publication auto-éditée, journal intime et tract militant, le fanzine a toujours incarné une production éditoriale et artistique singulière. Animés par la volonté de faire au mieux avec très peu de moyens, les dessinateurs de fanzines ont su inventer des objets qui ont révolutionné les arts graphiques et les codes de l'édition. Plusieurs décennies d'histoire de la bande dessinée libre sont ici racontées à travers ces objets inclassables.

    La Fanzinothèque Depuis 1989, La Fanzinothèque conserve et valorise des fanzines issus du monde entier. C'est à la fois un lieu d'archivage unique au monde, avec une collection de plus de 56 000 ouvrages, et un lieu de création contemporaine, à travers des expositions d'artistes et de micro-éditeurs, des workshops et un atelier d'impression. À travers sa collection, elle est aujourd'hui le principal messager de paroles inexplorées, riches et singulières.

  • Presse et bande dessinée ; une aventure sans fin

    , ,

    • Impressions nouvelles
    • 4 Février 2021

    Art médiatique conciliant l'image et le texte, la bande dessinée est née au creuset du journal : elle a dès l'origine exploité les enjeux de l'actualité, et a très vite imaginé des personnages qui sont eux-mêmes journalistes. Le lecteur croisera ainsi dans ce livre les parcours de nombreux héros reporters connus (Tintin, Lefranc, Fantasio, Jeannette Pointu) et moins connus (Marc Dacier, Guy Lebleu et bien d'autres), il se plongera dans l'histoire mouvementée des magazines (Pilote, Vaillant, Spirou...) et il pourra saisir les multiples interactions (historiques, culturelles, professionnelles, économiques) entre la bande dessinée et la presse.
    Si la perspective retenue concerne essentiellement la BD franco-belge, elle n'est pas exclusive : deux chapitres évoquent la tradition des comics anglo-saxons qui, depuis la naissance de Superman, a elle aussi vu naître un imaginaire du journalisme particulièrement riche. Le but de cet ouvrage est par ailleurs de montrer qu'en dépit de la mort de revues comme Pilote ou Tintin, la généralisation de l'album n'a fait disparaître ni les héros reporters ni la presse de bande dessinée.
    La troisième partie envisage ainsi le succès du reportage graphique et de magazines tels que La Revue dessinée, qui témoigne de la vivacité intacte des échanges entre le journalisme et le neuvième art. Maître de conférences à l'Université de Reims, Alexis Lévrier est spécialiste de l'histoire de la presse. Il a notamment publié Le Contact et la distance. Le journalisme politique au risque de la connivence (Paris, Les Petits Matins, 2016) et, avec Adeline Wrona, Matière et esprit du journal, du Mercure galant à Twitter (Paris, Sorbonne Université Presses, 2013).
    Guillaume Pinson est professeur au Département de littérature, théâtre et cinéma de l'Université Laval. Ses recherches portent sur l'histoire de la culture médiatique et il codirige le projet Médias 19. Son dernier ouvrage s'intitule La Culture médiatique francophone en Europe et en Amérique du Nord, de 1760 à la veille de la Seconde Guerre mondiale (Québec, PUL, 2016).

  • Prévu en 3 tomes, cet ensemble compte raconter l'histoire mondiale de la bande dessinée et expliquer comment les trois principaux pôles mondiaux (USA, Franco-belge et Japon) se sont influencés, ont évolué parallèlement et se sont enrichis entre eux et au fil du temps. Ce tome 1 est consacré aux origines du genre et jusqu'aux débuts de la critique en France, soit jusqu'en 1966. Y sont ainsi traités, entre autres, le passage du comique au réalisme, la censure, l'apparition des phylactères, l'importance de revues comme Pilote ou Hara-Kiri en France ou Mad aux USA, etc.
    C'est aussi une réflexion sur la force, la richesse et les possibilités d'un moyen de communication unique, la bande dessinée. Ce tente est abondamment complété de citations, d'extraits d'interviews et de nombreuses sources. Il est illustré d'hommages parodiques réalisés par l'auteur et par Alain Grand (Les Enfants de la liberté chez Casterman). Chaque chapitre est introduit par une double page en bande dessinée réalisée par Pierre Klein (Péno chez Glénat).
    Le tome 2 se focalisera sur la période charnière des années soixante aux années quatre-vingt. Le tome 3 reviendra sur la période récente et les dernières évolutions.

  • Les cahiers de la BD Hors-Série n.1 ; Batman, pourquoi il revient toujours ?

    Les Cahiers De La Bd

    • Les cahiers de la bd
    • 21 Novembre 2018

    De la créature originelle mi-homme, mi-chauve souris créée par Bob Kane en 1939 aux évolutions développées par Neal Adams en passant par les décontractions successives de David Mazzucchelli et Frank Miller, Les Cahiers de la BD vous expliquent pourquoi Batman est un superhéros immortel.

  • Prévu en 3 tomes, cet ensemble compte raconter l'histoire mondiale de la bande dessinée, vue de France, et expliquer comment les trois principaux pôles (USA, Franco-belge et Japon) se sont in. uencés, ont évolué parallèlement et se sont enrichis entre eux et au . l du temps. Ce tome 2 est consacré au tournant des années soixante et soixante-dix, jusqu'à l'apparition des premiers romans graphiques.
    Y sont ainsi traités, les premières expérimentations graphiques des années soixante, la politisation de la bande dessinée, la place des femmes, le travail des critiques, la . oraison de revues et la naissance de nouveaux éditeurs passionnés. Cette trilogie se veut aussi une ré. exion sur la force, la richesse et les possibilités de la bande dessinée. Ce texte est abondamment complété de citations, d'extraits d'interviews et de nombreuses sources.

  • La destruction des images en bande dessinée

    Henri Garric

    • Pu francois rabelais
    • 27 Janvier 2022

    La prolifération des images a un envers, ou une zone sombre : leur destruction constante, indispensable à leur constante recréation. Après L'Engendrement des images en bande dessinée (dirigé par Henri Garric dans la même collection), ce livre se penche sur une série d'oeuvres majeures de la bande dessinée contemporaine, de Batman à Edika en passant par Enki Bilal, Alison Bechdel, Marc-Antoine Mathieu ou Guido Crepax, pour y étudier le lien profond entre création et destruction des images.
    Du découpage au cadrage en passant par l'ellipse, la bande dessinée dispose de moyens esthétiques propres pour traiter de la destruction. Jeunes chercheuses et chercheurs et spécialistes internationalement reconnus (Thierry Groensteen, Benoît Peeters, Denis Mellier) décrivent ici de quelle manière ces outils permettent à la bande dessinée de traiter visuellement le thème de la destruction (au sens physique, psychologique, social ou historique), mais aussi de représenter concrètement dans ses pages la destruction des images elle-même : la bande dessinée contemporaine se révèle ainsi capable de construire une véritable ré? exion consciente sur la destruction des images.

  • 2017 marque la date anniversaire choisie pour célébrer les 100 ans de l'animation japonaise. Le projet de livre Un siècle d'animation japonaise arrivait donc à point nommé cette année : édité par Ynnis Éditions (éditeur des cultures de l'imaginaire, après Une année japonaise et Ghibli, les artisans du rêve) et écrit par Philippe Bunel et Matthieu Pinon (deux journalistes spécialistes de la pop culture japonaise), le titre rend hommage à cet art dans sa dimension nippone.

    L'histoire de l'animation japonaise détaillée par les auteurs se veut intergénérationnelle. Véritable rétrospective des oeuvres, des studios et des technologies qui ont marqué le 20e siècle, le livre aborde l'animation à travers les prismes de l'histoire du Japon, des évolutions sociétales et techniques.
    De par la qualité de son contenu et de sa maquette, Un siècle d'animation japonaise séduira les passionnés d'animation, les amateurs de culture japonaise, les curieux qui souhaitent étendre leurs connaissances sur le sujet, mais aussi les parents qui voudraient offrir à leurs enfants un ouvrage éducationnel.

    Concernant la fabrication du livre, la couverture ci-jointe n'est que provisoire vu qu'elle représentera une illustration très graphique réalisée par Thomas Romain, artiste décors français au Japon reconnu dans le milieu. Elle mettra en scène des personnages culte de l'animation japonaise.

    La maquette du livre sera moderne, épurée et colorée pour mettre en valeur les visuels autant que le texte. Elle reprendra le format et des codes graphiques d'Histoire(s) du manga moderne car le livre fera partie de la même collection chez Ynnis Editions.

  • Après la genèse, c'est l'âge de la modernité pour le célèbre groom. Si le premier tome de La Véritable histoire de Spirou évoquait la naissance de la bande dessinée belge, sa suite, qui débute en 1947, se penche sur l'époque de la modernité. Continuant leur décorticage passionné, Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault s'attardent cette fois sur le souffle nouveau qui s'empare de Marcinelle en ces années 1950 ainsi que sur l'installation du Spirou d'André Franquin. Un ouvrage dense, très documenté et richement illustré : une plongée dans l'aventure Spirou.

  • La saga du journal Tintin ; de 1946 à 1988

    Collectif

    • Paris match
    • 4 Novembre 2016

    C'est l'histoire d'un titre ancré dans son époque, de ses héros emblématiques et de leurs auteurs- qui comptent aujourd'hui parmi les plus grands noms du « 9ème art »- que « Paris-Match » a choisi de raconter à l'occasion du 70ème anniversaire de la création du journal Tintin ; journal qui s'était assigné l'inoubliable mission de passionner et de faire rire tous les jeunes de 7 à 77 ans !

  • 1938 : Naissance du personnage de Spirou et du Journal de Spirou au sein des Éditions Jean Dupuis, une entreprise familiale de la région de Charleroi. Qui furent les parents attentionnés qui ont porté ce petit groom espiègle et au grand coeur sur les fonds baptismaux ? Et comment ce Poulbot de Charleroi est-il devenu un personnage mythique de la bande dessinée franco-belge ?

    À l'occasion des 75 ans de Spirou, Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault ont mené une véritable enquête. Recueillant les témoignages de la famille Dupuis, de leurs collaborateurs, fouillant les cartons à dessin oubliés et les agendas remisés au grenier, ils ont patiemment reconstitué cette histoire, rétablissant parfois des vérités effacées par le temps. Sous la forme de témoignages croisés, illustrés d'images inédites, ils nous révèlent une véritable aventure, celle des pionniers de la bande dessinée.
    Ce premier tome débute avec la création des Imprimeries Dupuis au début du XXe siècle et s'étend jusqu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, une période riche et mouvementée qui verra le jeune Franquin réinterpréter une nouvelle fois, et pour longtemps, les aventures de Spirou.

empty